?>

Le piégeur  

Notre ami Daniel Flamant, piégeur de son état, est un pédagogue né qui ne demande qu'à faire connaître son savoir et son expérience du piégeage. 
A plusieurs reprises, j'ai pu l'accompagner lors de ses sorties quotidiennes et faire avec lui la tournée des cages et autres pièges à nuisibles.  
C'est un homme passionné qui n'hésite pas à faire partager sa passion pour peu que l'on montre quelque intérêt aux choses cynégétiques. 
Le périple commence vers 8h30 et consiste d'abord en une inspection minutieuse des différentes cages et pièges implantés sur le territoire de préférence de loin, de telle sorte que le gibier ne soit pas dérangé par le bruit ou l'odeur humaine. Mais une observation à la jumelle n'est pas toujours possible et il faut alors s'approcher à pied de ces endroits stratégiques. 
En outre, certaines cages sont nanties d'"appelants" protégés par une cloison grillagée, chargés d'attirer leurs congénères, par exemple des corbeaux, ou de jouer les "chèvres", comme des pigeons chargés d'attirer les renards … Il faut donc pour ces cages habitées apporter en plus la nourriture et la boisson. 
Il faut certes prévoir un peu de temps, au minimum deux heures, mais c'est une occasion idéale de profiter de la nature et de surprendre des animaux sauvages dans des endroits où il n'est pas commun de se rendre habituellement. 
Si, comme moi, cette expérience vous tente, manifestez-vous auprès de lui. Ce sera une occasion pour vous de passer un bon début de matinée et pour lui de partager avec vous cette tâche répétitive en rompant avec la solitude habituelle, fut-elle habitée par la passion. Et je suis certain qu'il appréciera le petit coup de main pour porter un seau de grains, un outil. Mais ne lui dites pas que je vous en ai parlé !